Cathédrale russe de Nice -Cathédrale Saint-Nicolas

Cathédrale russe de Nice -Cathédrale Saint-Nicolas

12/12/2020 Non Par

La cathédrale russe de Nice, de son nom, cathédrale Saint-Nicolas, est une des merveilles de Nice à visiter au moins une fois. Des liens forts unissent la population Russe à Nice, à la Côte d’Azur, depuis des décennies… Faisant aujourd’hui de la cathédrale russe de Nice, le plus grand édifice orthodoxe russe hors de Russie.

Histoire de la cathédrale russe de Nice

Pour comprendre l’histoire de la cathédrale Saint-Nicolas, il faut connaître le contexte de l’époque. Nous sommes dans la seconde partie du 19ème siècle et la population russe sur Nice et la Côte d’Azur ne fait qu’augmenter. C’est pourquoi une première église russe est construite. Elle se situe actuellement à l’angle de la rue Longchamp et de la rue du Maréchal Joffre. Tout prêt de l’Avenue Jean Médecin. Mais cet édifice orthodoxe russe s’avère très vite trop petit…

Famille impériale de Russie

L’histoire de la cathédrale orthodoxe russe à Nice est étroitement liée à la famille impériale de Russie. Prenons dans l’ordre. L’empereur Alexandre II est au pouvoir. Son fils, le tsarévitch Nicolas Alexandrovitch, alors malade, se rend à Nice en 1863. Nice étant rattachée à la France depuis peu. Il y meurt en 1865, il n’avait que 21 ans. En son honneur, la famille impériale russe fait bâtir la chapelle du tsarévitch à l’endroit où il s’est éteint. Cette chapelle existe toujours, elle est à côté de la cathédrale. 

C’est le frère du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch qui succède donc au trône : l’empereur Alexandre III. Il mourra en 1881, laissant son épouse l’impératrice Maria Feodorovna, veuve. Et c’est par elle que tout commence pour cette nouvelle cathédrale russe de Nice !

La cathédrale Saint-Nicolas

cathedrale russe de nice

En 1896, l’impératrice, veuve, est en séjour sur la Côte d’Azur. On lui fait part d’un projet de construire une nouvelle cathédrale orthodoxe russe à Nice… Plus grande, car l’actuelle se faisait trop petite. Touchée par la demande, elle va s’investir personnellement pour que le projet se fasse. Notamment en portant le projet auprès de son fils, Nicolas II, dernier empereur de Russie. En 1903 la construction de cette nouvelle cathédrale débute, suivant les plans de M.T. Préobrajensky, professeur à l’Académie impériale des beaux-arts de St Petersbourg.

Un chantier qui connaît des difficultés et du retard… Mais le Tsar Nicolas II est attaché à ce projet et prélève 700.000 francs sur ses fonds personnels pour soutenir les travaux. La nouvelle cathédrale russe de Nice est enfin inaugurée le 17 décembre 1912, avec comme grand absent le Tsar Nicolas II… Ce dernier ne pourra jamais se libérer pour venir visiter sa cathédrale et mourra en 1918. 

Ainsi, la cathédrale russe de Nice se nomme cathédrale Saint-Nicolas, en l’honneur du Tsar Nicolas II, bienfaiteur de l’édifice. Anecdote marquante, une porte et un petit balcon avaient été construits spécifiquement pour la venue de Nicolas II. Or, comme celui-ci n’a jamais pu venir à Nice, il fut décidé que cette porte resterait fermée pour toujours… 

Pourquoi aller visiter la cathédrale Saint-Nicolas ?

Maintenant que vous êtes incollable sur la partie historique, il est temps de se lancer à la découverte de la cathédrale russe d’aujourd’hui. La fédération de Russie a récupéré la propriété de la cathédrale en 2010… Et les visites du jardin comme de la cathédrale sont aujourd’hui gratuites.

La magnifique architecture de la cathédrale russe de Nice

Si l’on aime les beaux bâtiments, découvrir la cathédrale Saint-Nicolas est un cadeau. D’une part c’est totalement dépaysant. Une cathédrale qui rappelle le climat froid de Russie… Entourée de végétation méditerranéenne et du ciel bleu azuréen ! D’autre part, comme souvent pour les cathédrales, cet édifice est rempli de détails sur ses façades. Prenez le temps de faire le tour du bâtiment, tranquillement, pour découvrir toutes ses facettes. Mais prenez aussi le temps d’y entrer pour découvrir ce qu’on a finalement peu l’habitude de voir, un lieu de culte orthodoxe. 

Le parc de la cathédrale

Même si vous ne rentrez pas à l’intérieur de la cathédrale, allez-y ne serait-ce que pour découvrir son architecture extérieure… Mais aussi son parc ! Un espace vert et calme au cœur de la ville, où il fait bon s’oxygéner, méditer, réfléchir, se reposer… En vous promenant autour de la cathédrale vous pourrez voir la chapelle du tsarévitch, dont vous connaissez maintenant l’histoire. 

La cathédrale russe de Nice : une visite inattendue à Nice

La cathédrale russe de Nice c’est aussi et surtout une visite atypique sur la Côte d’Azur. Oui, Nice, ce n’est pas que la Prom’, la colline du château, le vieux-Nice… Nice, c’est aussi une histoire forte avec l’Europe de l’Est, l’Empire Russe de l’époque, aujourd’hui explosé en plusieurs pays, dont la Russie, l’Ukraine, la Biélorussie, les pays baltes… Une histoire qui nous offre un bâtiment à l’architecture exceptionnelle, pour une ville Méditerranéenne. 

Vous l’avez compris, si vous ne l’avez jamais vue, il est temps d’aller découvrir la cathédrale Saint-Nicolas… Et si vous la connaissez, peut-être que vous prendrez plaisir à la redécouvrir maintenant que vous en savez un peu plus sur elle.